Comment importer une voiture depuis l’Allemagne ?

Publié le : 18 janvier 202414 mins de lecture

L’Allemagne, réputée pour son excellence en matière d’ingénierie automobile, est une destination privilégiée pour les amateurs de voitures qui cherchent à allier qualité et performance. Mais comment s’y prendre pour importer le véhicule de ses rêves depuis ce pays reconnu pour ses autoroutes sans limites de vitesse et ses marques emblématiques ? 

Entre démarches administratives, contrôles techniques et astuces pour éviter les pièges, notre guide complet vous dévoile les étapes clés pour faire traverser la frontière à votre future acquisition en toute sérénité. Embarquez dans cette aventure qui pourrait bien vous conduire vers le volant de la voiture idéale.

Guide Préliminaire pour l’Achat d’une Voiture Occasion en Allemagne

Comprendre le Marché Automobile Allemand

Lorsqu’il est question d’acquérir une voiture d’occasion en Allemagne, les acheteurs se trouvent face à un marché vaste et réputé pour sa qualité et son efficience. Avec des marques renommées telles que BMW, Mercedes-Benz, et Volkswagen, l’achat d’une voiture allemande est souvent synonyme de fiabilité et de performance. Avant de se lancer dans les démarches, il est essentiel d’avoir une compréhension claire des particularités du marché automobile allemand.

  • Large sélection de modèles et de configurations.
  • Des standards de qualité et d’entretien élevés.
  • Historique de véhicule généralement bien documenté.

 

Établir un Budget Précis

L’établissement d’un budget précis est une étape critique dans le processus d’achat d’une voiture en Allemagne. Il faut tenir compte non seulement du prix d’achat, mais aussi des coûts annexes tels que l’assurance, le contrôle technique allemand (TÜV), et les éventuels frais de réparation ou de mise à niveau.

  • Définir un budget total incluant tous les frais annexes.
  • Considérer les options de financement ou de paiement disponibles.

 

Recherche et Sélection du Véhicule

La phase de recherche est cruciale : il s’agit de trouver une voiture qui correspond à la fois aux besoins de l’acheteur et à son budget. Plusieurs plateformes en ligne telles que Mobile.de ou Autoscout24.de offrent une visibilité sur un large éventail de véhicules disponibles en Allemagne. Il est conseillé d’effectuer une pré-sélection minutieuse avant de se déplacer pour les visites.

  • Utiliser des sites web spécialisés pour la recherche de véhicules.
  • Pré-sélectionner des voitures basées sur des critères définis (marque, modèle, kilométrage, année).
  • Planifier des inspections ou des essais routiers pour les véhicules présélectionnés.

 

Documentation et Vérification de l’Historique du Véhicule

Avant de procéder à l’achat d’une voiture d’occasion en Allemagne, il est impératif de vérifier son historique. Cela inclut le carnet d’entretien, les rapports de contrôle technique (TÜV), et les éventuels rapports d’accident. Ces documents fournissent des informations précieuses sur l’état général de la voiture et sur son entretien passé.

  • Examiner le carnet d’entretien pour les preuves d’entretien régulier.
  • Vérifier les rapports de contrôle technique pour d’éventuels problèmes.
  • S’assurer que le véhicule n’a pas subi de dommages majeurs.

 

Engagement avec les Vendeurs

La communication avec les vendeurs est une composante essentielle du processus d’achat. Il est recommandé d’avoir une approche directe et professionnelle, en posant des questions précises et en demandant des détails supplémentaires si nécessaire. Cela peut également inclure la négociation du prix final et des conditions de vente.

  • Initier le contact avec les vendeurs pour obtenir des informations complémentaires.
  • Poser des questions détaillées sur l’état de la voiture.
  • Négocier le prix et les conditions en tenant compte de l’état du véhicule.

 

Processus d’importation d’un véhicule allemand

Étapes clés de l’importation

L’importation d’un véhicule depuis l’Allemagne implique une série d’étapes à suivre scrupuleusement pour assurer la conformité avec les réglementations en vigueur. Les propriétaires potentiels doivent débuter le processus en obtenant un Certificat de Conformité Européen (COC), qui atteste que le véhicule répond aux normes européennes. Sans ce document, l’importation peut se heurter à des obstacles administratifs.

  • Acquisition du COC auprès du constructeur ou d’un organisme autorisé.
  • Organisation du transport du véhicule – par voie routière, ferroviaire ou même maritime.
  • Assurance temporaire pour couvrir le véhicule durant le transit.
  • Passage aux douanes pour les formalités d’import.

Documentation et formalités douanières

Le volet administratif est crucial lors de l’importation d’un véhicule. Les documents requis doivent être soigneusement préparés pour éviter les retards ou les frais supplémentaires. Les documents essentiels incluent la facture d’achat, le certificat d’immatriculation allemand, et le COC. À cela s’ajoute la déclaration d’importation, qui doit être présentée aux autorités douanières du pays d’importation.

  • Facture d’achat originale du véhicule.
  • Certificat d’immatriculation étranger (Zulassungsbescheinigung Teil II).
  • Déclaration d’importation et paiement des droits et taxes éventuels.

Contrôle technique et conformité

Une fois le véhicule allemand arrivé dans le pays de destination, il doit subir un contrôle technique local pour vérifier sa conformité aux normes en vigueur. C’est une étape nécessaire pour pouvoir circuler légalement sur les routes du pays d’importation. Ce contrôle peut entraîner des ajustements techniques pour répondre aux spécifications locales, comme le changement des phares pour s’adapter au sens de la circulation.

  • Rendez-vous dans un centre de contrôle technique agréé.
  • Inspection du véhicule et des équipements spécifiques au pays.
  • Modifications techniques requises pour la conformité.

Le processus d’importation requiert une planification méticuleuse et une attention particulière aux détails. Chaque étape, de la préparation des documents à l’inspection technique, doit être exécutée avec soin pour garantir une intégration fluide du véhicule sur le marché local.

Gestion Fiscale et TVA pour l’Importation de Véhicules

Comprendre la TVA pour les Véhicules Importés

Lorsqu’il s’agit d’importer un véhicule, la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) est un élément fiscal incontournable à prendre en considération. Pour les véhicules neufs ou d’occasion achetés dans l’Union européenne, le taux de TVA applicable dépend du pays d’achat et de la législation en vigueur. Il est essentiel de différencier si le véhicule est considéré comme neuf ou d’occasion, car cela affecte le traitement de la TVA. Un véhicule est considéré comme neuf s’il a moins de six mois ou moins de 6 000 km. Dans ce cas, la TVA est généralement payée dans le pays d’importation.

  • Application de la TVA: La TVA doit être acquittée auprès des autorités fiscales du pays importateur.
  • Exonération de TVA: Certains cas permettent l’exonération de TVA à l’importation, notamment pour les transferts de résidence.

Procédure Fiscale pour l’Importation

La procédure fiscale pour l’importation d’un véhicule peut sembler complexe mais elle est essentielle pour éviter les mauvaises surprises. Une fois le véhicule arrivé dans le pays d’importation, il est nécessaire de déclarer l’importation aux douanes et de fournir un justificatif d’acquittement de la TVA, souvent appelé quitus fiscal. Ce document est indispensable pour la suite des démarches administratives, notamment pour l’immatriculation du véhicule.

  • Déclaration en douane: Une déclaration doit être faite pour les véhicules importés de pays tiers à l’UE.
  • Obtention du quitus fiscal: Il est obtenu auprès du centre des impôts après paiement de la TVA ou présentation de preuves d’exonération.

Exemples Concrets

Prenons l’exemple d’un particulier français important un véhicule neuf d’Allemagne. Après avoir payé la TVA en France, il doit obtenir un quitus fiscal auprès du service des impôts des entreprises pour prouver que la TVA a bien été acquittée. Sans ce document, l’immatriculation en France ne pourrait pas être réalisée.

  • En cas d’importation d’un véhicule d’occasion de plus de six mois et plus de 6 000 km, la TVA est normalement déjà incluse dans le prix d’achat et n’est donc pas due une seconde fois.

Immatriculation et Plaques Provisoires en Allemagne

Le Processus d’Immatriculation

L’immatriculation d’un véhicule en Allemagne est une procédure réglementée qui nécessite plusieurs documents et la visite à l’office des véhicules à moteur (Kfz-Zulassungsstelle). Pour les résidents, l’immatriculation est obligatoire avant de pouvoir conduire sur les routes publiques. Les documents requis incluent souvent la preuve du contrôle technique (TÜV), une attestation d’assurance (eVB-Nummer), la carte d’identité ou le passeport, et la carte grise du véhicule (Fahrzeugschein). Une fois ces documents soumis et les frais payés, les plaques d’immatriculation allemandes officielles peuvent être créées et fixées au véhicule.

Les Plaques Provisoires : Kurzzeitkennzeichen

  • Utilisation : Pour les essais routiers, transferts, exportations.
  • Validité : Généralement valables pour une durée de 5 jours.
  • Identification : Ces plaques sont facilement identifiables par une bande jaune sur le côté droit indiquant la date d’expiration.

Obtention de Plaques d’Exportation

Pour les acheteurs non résidents souhaitant exporter un véhicule, l’Allemagne propose des plaques d’exportation spéciales, connues sous le nom de Ausfuhrkennzeichen. Ces plaques sont nécessaires pour circuler légalement sur les routes en dehors de l’Allemagne et sont valables pour une période allant jusqu’à 12 mois. La procédure pour obtenir ces plaques d’exportation est similaire à celle de l’immatriculation standard, mais avec l’ajout d’une assurance valable pour l’exportation et, dans certains cas, d’un carnet de passage en douane (Zollkarnet).

Importance de la ‘Teil II’

La carte de véhicule Teil II, également connue sous le nom de Fahrzeugbrief, est un document crucial dans le processus d’immatriculation en Allemagne. Elle contient des informations détaillées sur le véhicule et son propriétaire légal. Sans cette carte, l’immatriculation ou l’obtention des plaques provisoires est impossible. Il est essentiel de s’assurer que cette carte est correctement mise à jour avec les informations du nouveau propriétaire lors de l’achat d’un véhicule.

Finalisation de l’importation et immatriculation en France

Obtention du Certificat de Conformité

  • Certificat Européen: Indispensable pour prouver la conformité du véhicule aux normes européennes, le Certificat de Conformité s’obtient généralement auprès du constructeur ou de son représentant en France.
  • Délais et Coûts: Le temps de traitement peut varier et induire des coûts supplémentaires. Sans ce document, l’immatriculation en France reste impossible.

Demande d’Immatriculation en France

  • Formalités Administratives: L’importateur doit remplir un formulaire de demande d’immatriculation, à savoir le Cerfa n°13750.
  • Quitus Fiscal: Ce document atteste du paiement ou de l’exonération de la TVA sur le véhicule importé. Il est délivré par le Centre des Finances publiques.
  • Carte Grise Provisoire: Une fois la demande déposée, une carte grise provisoire, ou WW, peut être attribuée, permettant de circuler en France pendant la finalisation des démarches.

Immatriculation et Carte Grise Définitive

  • Plaque d’Immatriculation Française: Avec la carte grise définitive en main, il est possible de commander des plaques d’immatriculation françaises.
  • Contrôle Technique: Obligatoire pour les véhicules de plus de quatre ans, le contrôle technique doit être présenté lors de la demande d’immatriculation.
  • Délivrance de la Carte Grise: La carte grise définitive est envoyée à domicile après validation de toutes les pièces justificatives et le paiement des taxes d’immatriculation.

Assurance Automobile

  • Assurance Obligatoire: Avant de prendre la route, l’assurance du véhicule est obligatoire. La carte verte d’assurance doit être présentée lors des contrôles routiers.

 

Importer une voiture depuis l’Allemagne

Notez que ces démarches peuvent également être effectuées par un professionnel mandaté, simplifiant le processus pour l’importateur.En résumé, l’importation d’une voiture depuis l’Allemagne peut s’avérer être une démarche avantageuse de par le choix étendu de véhicules et les prix compétitifs offerts sur le marché allemand. Toutefois, il est essentiel de se familiariser avec les procédures administratives, les normes techniques et les réglementations fiscales pour éviter tout désagrément. Bien que cette tâche puisse paraître complexe au premier abord, une planification minutieuse et le recours à des services spécialisés peuvent grandement simplifier le processus.

À l’avenir, avec les évolutions législatives et les accords commerciaux, ainsi que l’augmentation de la demande pour des véhicules plus écologiques et technologiquement avancés, importer une voiture depuis l’Allemagne pourrait devenir encore plus accessible et attrayant pour les consommateurs internationaux. Continuons à observer comment ces tendances façonneront le marché de l’importation de véhicules dans les années à venir.

Plan du site